Présentation de la série : Mr Robot

Entre deux parties de ce jeu de malfrat, je regarde Mr Robot, une série télévisée américaine sortie en Mai 2015, emmène les téléspectateurs dans la tête d’un jeune geek, Elliot Anderson. La saison 1 de la série a fait des fans dans le monde entier, les saisons 2 et 3 sont en cours pour les années à venir. Cette série a été créée par Sam Esmail. Accompagné de son équipe, ils ont réalisé un chef-d’œuvre, faisant le bonheur de millions de spectateurs, et l’impatience de certains qui attendent de voir. Sam Esmail a écrit l’histoire en s’inspirant d’un autre film « Fight club », en rendant la sienne plus moderne et épatante avec les outils technologiques utilisés pour un rendu extrêmement réaliste.

Qui sont les acteurs principaux ?

Dans le casting, Sam Esmail s’est surpassé à trouver des têtes, quasi méconnues du public, mais qui ont assuré leur rôle par excellence. Le rôle principal, Rami Malek, interprète Elliot Alderson, le génie de l’informatique. Le fameux Mr Robot, tenu par Christian Slater, et dans le film, il s’appelle Edward Alderson. Vous comprendrez plus tard que c’est le « fantôme du père d’Elliot ». Martin Wallström, jouant le rôle de Tyrell Wellick, un des cadres techniques de la société ennemie. Et bien d’autres encore, qui ont des rôles prépondérants dans la série, parallèlement à Elliot.

robot-mr-serie

De quoi parle le film ?

Vous allez suivre en fait, les pensées et les gestes d’un intello, Elliot Alderson, un jeune homme introverti, qui mène une double vie. De jour, il est spécialiste en informatique dans une société nommée Allsafe, tandis que, de nuit, il est hacker-justicier. Révolté par la mort de son père, qui travaillait à ECorp, il avait en tête de détruire ce conglomérat, mais il ne pouvait pas agir seul. Entre en jeu, alors Mr Robot, qui l’embaucha comme hacker professionnel chez FSociety. Ensemble, ils vont lancer une révolution anarchiste et rétablir la quiétude dans la société. Pendant un moment, il était face à un dilemme : ECorp est l’un des plus grands clients de Allsafe. Mais cela ne l’empêcha pas, il voulait à tout prix détruire ces capitalistes malsains façon Clash of clans.

Il serait utile de noter qu’Elliot Alderson est schizophrène. D’après son psy, il a un trouble dissociatif de l’identité, donc mélange ses pensées au réel.

Les points forts de la série

  • Qualité visuelle hautement réalisée et cadencée à la composition du plan
  • Ambiance musicale assurée par une musique électro assortie à l’humeur pesante de la série.
  • Les personnages talentueux
  • La mise en scène, soignée pour s’accorder aux scénarios
  • Le réalisme, avec de vrais outils de hacking ne laisse voir aucun cinéma

serie-mr-robot

Les petites failles

Bien que Mr Robot soit loué de sa grande réalisation, il y a des petits points qui auraient pu s’insérer dedans, comme par exemple, aller au bout des thématiques exposés (l’anarchie), ou encore, le jeu que le créateur fait avec les nerfs des téléspectateurs si Mr Robot existe réellement ou est-il juste dans l’imaginaire d’Elliot.