Clash of Clans : quand Supercell revisite les jeux de stratégie

L’univers coloré et addictif de Clash of Clans laissait présager que le jeu était destiné aux petites têtes blondes. Il n’aura pourtant pas fallu longtemps pour que l’application ne révèle sa véritable nature ! Loin de s’adresser (uniquement) aux enfants, elle fait même des passionnés chez les adultes. Que l’on adhère à la possibilité de trouver de bons titres sur mobile ou non, on ne peut pas nier que Clash of Clans soit un des plus gros succès du genre.

Trop violent pour les enfants ?

play-clash-of-clansLa sortie du jeu a emmené son lot de polémiques auprès de parents inquiets. Tout le monde se demandait en effet si Clash of Clans n’était pas trop violent pour les enfants. Si certains ont préféré cadrer l’utilisation de l’adaptation mobile, d’autres n’ont pas hésité à en interdire l’accès aux plus petits. Les spécialistes sont pourtant unanimes, laissant comprendre que le jeu est tout public. Malgré l’idée de guerre qui entoure le titre, il n’est pas à exclure pour les plus jeunes. La perspective d’enseigner la stratégie, l’organisation et la gestion aux enfants est même un des atouts de Clash of Clans. Un jeu qui se veut initiatique, et qui a pour principal intérêt de développer le sens logique à un âge où les jeux font partie intégrante de l’apprentissage

Un nouveau genre de jeu de stratégie

Des mécanismes du titre, il n’y a rien à présenter. Déjà très connus des amateurs de jeu de stratégie, les bases de Clash of Clans peut rappeler celui d’un classique Age of Empire ou d’un Civilization. Les stratégies de guerre sont à l’honneur, permettant à tous les joueurs d’explorer plusieurs possibilités. Débutant avec un nombre limité d’édifices, le jeu est fondé sur les opportunités de développer progressivement des villages.

À l’aide des ressources disponibles, les petits personnages auront pour tâche de renforcer les défenses de leur cité, tout en se préparant à attaquer les bourgades environnantes. Sur le net, on peut voir les exploits des joueurs qui ont construit de véritables œuvres architecturales virtuelles ! Il faut dire que Clash of Clans n’impose pas de paths prédéfinis pour les constructions, ce qui laisse la liberté d’imposer sa personnalité face aux concurrents.

Un bon mélange entre Pay to Win et jeu gratuit

Qu’on le retienne bien : Clash of Clans n’est pas gratuit ! Il demande toutefois moins de dépenses que d’autres P2W dans la mesure où la grande majorité des personnages et artefacts peuvent clash-of-clans-2se gagner gratuitement. Il n’en reste pas moins que l’adaptation réserve les meilleurs héros aux joueurs qui sont prêts à dépenser quelques sous. Cela entraine un certain déséquilibre qui se ressent au niveau du gameplay, car les gamers qui n’achètent rien doivent passer de longues heures à jouer avant de pouvoir débloquer des items intéressants. Cela dit vous pourrez toujours tenter de gagner de l’argent sur les nombreux casinos en ligne et ainsi étendre votre clan.

Des petits inconvénients qui ne sont pas très surprenants, puisque Supercell ne les rend pas intempestifs ! La nécessite des Gemmes, monnaie des clasheurs, réside surtout dans la possibilité de gagner un temps précieux dans l’édification des monuments villageois. Pas inutiles donc, mais pas obligatoires pour atteindre un bon niveau de jeu… à condition d’y consacrer le temps qu’il faut !